Prix Ortho

Dr. Christine Cserti-Gazdewich



La Dre Christine Cserti-Gazdewich est spécialiste en médecine transfusionnelle au Réseau universitaire de santé, professeure adjointe au Département de médecine de laboratoire et de pathobiologie à l’Université de Toronto et scientifique adjointe à la Société canadienne du sang. La Dre Cserti-Gazdewich a obtenu son diplôme de premier cycle à l’Université McMaster, son diplôme en médecine à l’Université de Toronto, sa formation en médecine interne et en hématologie à l’Université de Toronto, puis enfin sa formation en médecine transfusionnelle à l’Université Harvard. Elle a reçu de nombreux prix pour ses contributions universitaires, y compris le prix Gerry Scott pour l’excellence en enseignement, non pas une, mais deux fois.

Elle est une chercheuse et une éducatrice exceptionnelle. Elle est la plus grande experte du Canada en complications sérologiques des transfusions et des effets indésirables des transfusions. Elle a publié plus de 100 articles évalués par des pairs. Elle a h-index de 27 sur Google Scholar et 2699 citations à son actif. Elle est une formidable joueuse d’équipe et a supervisé des dizaines d’étudiants dans le cadre d’importants projets de recherche sur les transfusions, tant au Canada qu’à l’étranger. Ses trois articles les plus cités portent sur l’impact du système de groupe sanguin ABO sur les issues cliniques du paludisme dans la revue Blood, l’essai randomisé TOTAL sur la transfusion mené en Ouganda et publié dans JAMA, ainsi que la mortalité et les biomarqueurs chez les enfants atteints de paludisme publiés dans Plos One. Ses recherches ont prouvé que la fréquence de l’allèle ABO était déterminée par la sélection naturelle du paludisme, et en outre, ses travaux ont montré l’importance de nouveaux biomarqueurs chez les enfants atteints de paludisme. Elle a identifié de nouveaux biomarqueurs hôtes du paludisme pédiatrique grave et mortel et a évalué les facteurs de décès en interaction dans une population pédiatrique africaine. Cette recherche orientera le développement de nouvelles thérapies pour les enfants atteints du paludisme.

Aujourd’hui, et par l’entremise de l’équipe QUEST avec le soutien de la Société canadienne du sang, une autre approche déconstructrice est appliquée aux réactions transfusionnelles cardiorespiratoires dans le cadre de l’étude prospective TADPOL.

Le Dr Cserti-Gazdewich a été membre du Système de surveillance des blessures transmissibles par transfusion (SSIT) et du Système de surveillance des erreurs transfusionnelles (SSET) de l’Agence de la santé publique du Canada (Santé Canada). Grâce à son travail avec le comité du SSIT, le système a été continuellement révisé pour suivre l’évolution de la littérature dans ce domaine. Pour le SSIT, elle participe aussi activement au SSIT Ontario et a pris la parole à maintes reprises à l’assemblée annuelle du SSIT Ontario. De plus, son travail au sein du groupe d’experts sur l’hémovigilance de l’ISBT permet au Canada de maintenir son alignement avec d’autres pays. Pour le SSET, elle est auteure de nombreuses publications sur les erreurs liées à la transfusion qui continuent de veiller à ce que les erreurs liées à la transfusion soient au premier plan de nos préoccupations en matière d’amélioration continue de la qualité.

La Dre Cserti-Gazdewich a plusieurs domaines de recherche active, y compris son accent sur le paludisme et les antigènes des groupes sanguins, les réactions indésirables à la transfusion, les complications sérologiques de la transfusion, les défis sérologiques pour les « intranfusables ». (y compris son accent sur le test MMA, l’hyperhémolyse et les transporteurs d’oxygène à base d’hémoglobine), ainsi que les complications immunohématologiques de la transplantation d’organes solides et de cellules souches.